ECONOMIE

Economie: le Maroc a « regagné la majeure partie du terrain perdu » pendant la récession de 2020 (FMI)

Washington – L’économie marocaine a regagnĂ© la majeure partie du terrain perdu pendant la rĂ©cession mondiale marquĂ©e de 2020, a indiquĂ© le Fonds monĂ©taire international (FMI), qui anticipe un taux de croissance de 3 % en 2022, “la production agricole revenant Ă  des niveaux moyens et l’activitĂ© non agricole poursuivant sa reprise”.

« Cette performance est due Ă  la poursuite des mesures de relance budgĂ©taire et monĂ©taire, au rebond des exportations, Ă  la vigueur des envois de fonds et Ă  une campagne agricole exceptionnelle qui a suivi deux annĂ©es de sĂ©cheresse », explique le FMI dans un communiquĂ© diffusĂ© Ă  Washington au terme des consultations de son Conseil d’administration au titre de l’Article IV avec le Maroc.

AprĂšs une contraction de 6,3 % en 2020, le PIB du Royaume devrait avoir augmentĂ© de 6,3 % en 2021, soit l’un des taux les plus Ă©levĂ©s de la rĂ©gion Moyen-Orient et Afrique du Nord, souligne l’institution financiĂšre internationale.

De mĂȘme, « les banques marocaines ont bien rĂ©sistĂ© Ă  la crise, grĂące au soutien rapide et exceptionnel de Bank al-Maghrib », indique-t-on.

Bien qu’ayant rĂ©cupĂ©rĂ© la plupart des emplois perdus en 2020, le taux de chĂŽmage de 11,8 % reste supĂ©rieur au niveau prĂ©-pandĂ©mique, sous l’effet d’un rebond du taux d’activitĂ©.

Pour 2022, le FMI prĂ©voit que la croissance du PIB devrait avoisiner les 3 %, « la production agricole revenant Ă  des niveaux moyens et l’activitĂ© non agricole poursuivant sa reprise ».

« Les rĂ©centes pressions inflationnistes restent maĂźtrisĂ©es et devraient s’estomper Ă  moyen terme, Ă  mesure que diminueront les pressions sur les coĂ»ts liĂ©es aux perturbations de l’offre Ă  l’Ă©chelle internationale », indique-t-on.

AprĂšs avoir fortement baissĂ© en 2020, le dĂ©ficit courant devrait revenir cette annĂ©e Ă  un niveau plus proche de celui d’avant la crise et se stabiliser Ă  moyen terme autour de 3,5 % du PIB, fait savoir le FMI, ajoutant que bien que ces perspectives demeurent marquĂ©es par des incertitudes, liĂ©es notamment Ă  l’évolution de la pandĂ©mie, des rĂ©formes structurelles efficaces et rapides devraient accĂ©lĂ©rer la croissance Ă  moyen terme.

Ainsi, le Conseil d’administration de l’institution internationale fait remarquer qu’aprĂšs une forte compression en 2020, le dĂ©ficit du compte courant revient Ă  des niveaux plus proches de ceux d’avant la pandĂ©mie, notant que les rĂ©serves de change du Maroc ressortent renforcĂ©es de la pandĂ©mie.

« L’Ă©conomie marocaine rebondit aprĂšs la rĂ©cession de 2020, grĂące Ă  une rĂ©colte exceptionnelle, au rebond des exportations, Ă  l’orientation accommodante des politiques monĂ©taire et budgĂ©taire et Ă  la vigueur continue des envois de fonds », souligne-t-on.

Les experts du FMI se sont ainsi fĂ©licitĂ©s de l’engagement des autoritĂ©s Ă  mettre en Ɠuvre une nouvelle sĂ©rie de rĂ©formes structurelles.

« La gĂ©nĂ©ralisation du systĂšme de protection sociale devrait supprimer les lacunes existantes en matiĂšre de couverture et de qualitĂ© des services de santĂ© et renforcer le filet de sĂ©curitĂ© sociale du Maroc », soutient le FMI, ajoutant qu’avec la mise en Ɠuvre complĂšte du Registre social unifiĂ©, ces rĂ©formes devraient favoriser une croissance plus inclusive et plus efficiente.

Par ailleurs, la rĂ©forme des entreprises publiques devrait rĂ©duire leur charge financiĂšre sur le budget et supprimer les distorsions qui empĂȘchent la neutralitĂ© du marchĂ© et entravent le dĂ©veloppement du secteur privĂ©.

Enfin, le FMI estime que le Nouveau modÚle de développement contient une série de recommandations utiles pour « renforcer la compétitivité des entreprises marocaines, améliorer la gouvernance, stimuler le capital humain et construire une société plus inclusive ».

Avec MAP

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page