ECONOMIE

Convention de partenariat pour booster l’investissement touristique dans la région Fès-Meknès

Une convention de partenariat portant sur le programme d’impulsion de l’investissement touristique au niveau de la Région Fès-Meknès, a été signée mardi à Fès.

Paraphée par la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, le wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Said Zniber, et le directeur général du Centre Régional d’Investissement (CRI) Fès-Meknès, Yassine Tazi, cette convention vise la mutualisation des efforts des différentes parties afin d’attirer un investissement touristique de qualité, d’œuvrer pour créer un produit touristique en phase avec la demande, et de relever le défi de la durabilité des investissements touristiques au niveau de la région.

Il permettra au CRI Fès-Meknès et à la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) de collaborer en vue de décliner et mettre en œuvre la stratégie touristique de développement, de promotion, d’encouragement et d’incitation à l’investissement touristique au niveau de la Région Fès-Meknès.

Cette convention tend aussi l’élaboration d’une feuille de route définissant les orientations du schéma de développement territorial de l’investissement touristique, ainsi que des mécanismes et partenariats à mettre en place à l’échelle de région.

Elle porte sur plusieurs axes de coopération, dont la réalisation d’une banque de projets touristiques relative aux opportunités d’investissement dans la région, l’assistance technique des investisseurs pour la conception et la réalisation de leurs projets d’investissement touristiques afin d’encourager la création de nouveaux acteurs de référence au niveau de l’ensemble des provinces, ou encore la réalisation d’analyses régionales de veille économique.

Par la suite, Mme Ammor, accompagnée notamment de M. Zniber, du président de la Chambre régionale de l’Artisanat, Abdelmalek El Bouteyyine, du délégué régional du tourisme de Fès-Meknès, Ahmed El Khamlichi et du directeur de l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès, Fouad Serghini, s’est rendue à l’ancienne médina où elle a visité plusieurs sites historiques, dont le Centre du patrimoine à Bab Mahrouq, Fondouk Sbitriyine, Medressa Mesbahiya, Fondouk Nejjarine, ainsi que la Maison Mouakkit (musée d’astrolabe), outre le jardin de Jnan Sbil.

Dans une déclaration à la presse, la ministre a souligné que cette visite a pour objectif de s’enquérir de l’état des lieux des projets réhabilités dans l’ancienne médina et des projets rénovés ces dernières années, précisant que le but étant de développer un vrai positionnement de la capitale spirituelle pour relancer le tourisme post-Covid.

Mme Ammor avait procédé, lundi à Fès, au lancement officiel du Registre National de l’Artisanat (RNA) qui s’érige en outil fondamental pour l’amélioration de la condition de l’artisan, notamment par son inclusion au projet Royal de la couverture sociale, s’inscrit dans le cadre de la loi 50-17 destinée à l’organisation et la restructuration du secteur.

Ce projet s’inscrit également dans le cadre de la stratégie de relance du secteur d’artisanat à travers la formation, la dynamisation des infrastructures existantes et la commercialisation digitale.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page