ECONOMIE

Afrique du Sud : Le transporteur aérien public SAA a perdu des milliards même avant la pandémie

Le transporteur aérien public sud-africain  “SAA” a perdu des milliards de rands même avant la pandémie du coronavirus qui a cloué ses avions au sol, a révélé jeudi un rapport du Commissaire général aux comptes sud-africain.

“Le groupe de la South African airways, qui se compose de la principale compagnie SAA et de ses filiales Mango, SAA Technical et Air Chefs, a enregistré une perte de 5,4 milliards de rands en 2017/18, avec un revenu total de 29,4 milliards de rands”, souligne le document qui a été présenté au Parlement.

Le rapport qui révèle la situation financière de la SAA pour l’année 2017/2018, examine également la situation actuelle de la compagnie aérienne qui continue de subir les conséquences de plusieurs années de corruption et de mauvaise gestion.

Les résultats financiers de 2018 n’ont pas été publiés auparavant parce que les auditeurs ont retenu leur opinion d’audit, eu égard à la situation critique dans laquelle se trouvait la SAA, qui a conduit le groupe à être placé sous un plan de sauvetage d’entreprise en décembre 2019 pour éviter son effondrement.

Le document relève également que des incertitudes importantes persistent sur l’avenir de la compagnie, notamment quant à savoir si son partenariat stratégique avec le consortium Takatso obtiendra les approbations nécessaires.

“Cela pourraient jeter un doute important sur la capacité du groupe South African Airways à poursuivre ses activités”, poursuit le rapport.

La SAA a repris ses activités en septembre dernier après un accord avec le consortium Takatso en vertu duquel le gouvernement a dû céder sa participation majoritaire. Ses problèmes financiers de longue date se sont aggravés pendant la pandémie de la Covid-19, ce qui l’a obligée à suspendre toutes ses opérations dès septembre 2020.

La compagnie se battait depuis des années avec d’énormes pertes entraînant d’importants renflouements. Elle a bénéficié en janvier 2021 dernier d’un soutien de l’ordre de 244 millions de dollars, octroyé par la Banque de développement d’Afrique australe (DBSA).

Au cours des dernières années, le gouvernement sud-africain a injecté plus de 1,3 milliard de dollars (20 milliards de Rands) en renflouements à la compagnie aérienne qui a subi des pertes de plus de 2,2 milliards de dollars (32 milliards de rands) au fil des ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page