ECONOMIE

Aérien low cost aux Etats-Unis: Spirit rejette l’offre de JetBlue, maintient la fusion avec Frontier

Les compagnies aériennes américaines Spirit et Frontier ont maintenu leur fusion pour constituer un nouveau géant du transport ultra-low cost aux Etats-Unis.

Spirit Airlines a en effet décliné lundi une offre publique d’achat en espèces de 3,6 milliards de dollars de l’autre prétendant, JetBlue, affirmant qu’un accord ne peut probablement pas être conclu. L’entreprise s’en tient ainsi aux plans de fusion avec son rival Frontier, déjà annoncé en février dernier.

L’offre de JetBlue pour Spirit était pourtant assortie d’un prix plus élevé que l’offre en espèces et en actions de Frontier, initialement évaluée à 2,9 milliards de dollars. Le conseil d’administration de Spirit a néanmoins déclaré qu’il y avait trop de risques que les autorités de régulation n’interdisent une fusion avec JetBlue en raison de la législation anti-trust.

“Après un examen minutieux et un dialogue approfondi avec JetBlue, le conseil d’administration a déterminé que la proposition de JetBlue impliquait un niveau inacceptable de risque de clôture qui serait assumé par les actionnaires de Spirit”, a déclaré lundi le président de Spirit, Mac Gardner, dans un communiqué.

Le 7 février dernier, les compagnies à bas prix Frontier Airlines et Spirit Airlines avaient annoncé leur fusion pour créer un groupe encore plus compétitif capable de concurrencer les grandes compagnies et mettre à profit la forte reprise post-pandémie du secteur aérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page