Maroc

Crise Sanitaire à Aït Melloul : Un Danger Imminent pour les Victimes des Chiens Errants

La commune d’Aït Melloul fait face à une grave crise sanitaire due à l’épuisement du stock de vaccin contre la rage. Environ 40 personnes ont été mordues par des chiens enragés ces dernières semaines, et un enfant est décédé après avoir été mordu par un chat suspecté d’être porteur de la rage.

Les autorités locales peinent à répondre à la demande croissante de vaccin antirabique, ce qui expose les victimes à des risques mortels. Le conseil communal, informé depuis longtemps de cette pénurie, n’a pas pris les mesures nécessaires pour assurer un réapprovisionnement en temps voulu.

La situation a déclenché une série de réactions parmi les habitants et les acteurs locaux, qui demandent urgemment l’acquisition de nouvelles doses de vaccin. La prolifération des chiens et chats errants dans la ville accentue l’urgence de la situation.

Plusieurs conseillers communaux pointent du doigt une mauvaise gestion à la tête du conseil communal, critiquant une gouvernance « solitaire » et « chaotique » qui contribue à l’épuisement des ressources matérielles et humaines de la commune.

Outre le manque de vaccin contre la rage, d’autres dossiers cruciaux restent bloqués, aggravant le mécontentement des résidents. Les autorités compétentes sont appelées à intervenir sans délai pour réapprovisionner la commune en vaccins et rétablir une gestion efficace des ressources pour prévenir de nouvelles tragédies.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Un commentaire

  1. Il y a urgence effectivement pour éradiquer cette prolifération d’animaux errants dans beaucoup de commune. Il est surtout nécessaire d’agir maintenant car la saison va bientôt commencer.

    La stérilisation des femelles est une piste immédiate mais une grande sensibilisation auprès de la population est nécessaire surtout sur la nécessité d’agir rapidement après morsure encore faut-il que le stock d’antidote soit correctement appréhendé…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page