Culture

Clôture du FITUC : La pièce égyptienne « Négatif zéro » grand prix du festival

Casablanca –  La 36ème édition du Festival international du théâtre universitaire de Casablanca (FITUC) s’est clôturée samedi au complexe culturel Moulay Rachid, avec la consécration de la pièce de théâtre égyptienne « Négatif zéro » comme meilleure performance cette année.

Mise en scène par Mostafa Talaat, cette pièce, qui a été jouée au Grand Théâtre de Ben M’Sick à Casablanca, aborde certains éléments fondamentaux que l’Homme a négligés dans son humanité, et qui sont parmi les principales causes de dépression et de déséquilibre psychologique pour soi-même et pour les Autres.

Par ailleurs, le prix du jury est revenu à la pièce allemande « Et la démocratie, bon sang ! » alors que le prix de la réalisation théâtrale a été remporté par la réalisatrice coréenne Hanna Kim.

Le prix de la meilleure interprétation masculine a, de son côté, été attribué aux égyptiens Chahir et Mahmoud Taoufiq alors que celui de la distinction féminine a été décernée à l’Indonésienne Arfizyatou Rahmi pour son rôle dans « Ark that remains silent ». Le prix d’appréciation a été remporté par l’actrice arménienne Emy pour son rôle dans la pièce « Risque ».

S’agissant de la scénographie, c’est les pièces théâtrales « Négatif zéro » et « Ark that remains silent » qui ont été primées. Le jury a également attribué le prix du défunt Rachid Hadri à la pièce de théâtre « Refuge » de la troupe de la Faculté des Lettres et des sciences humaines de Mohammedia.

Dans une déclaration à la MAP, le président du festival et doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Ben M’sik, Brahim Fadadi, a affirmé que cette édition s’est distinguée par une programmation riche et diversifiée, notamment des performances théâtrales de différents continents, qui ont été présentés dans de nombreux théâtres et complexes culturels situés dans les quartiers populaires de Casablanca et certaines villes de la région.

Outre les performances théâtrales, le programme de cette année comprenait également des ateliers de formation au profit des étudiants et des passionnés de théâtre, ainsi que des séminaires scientifiques avec la participation d’artistes, d’universitaires et de chercheurs marocains et étrangers.

De son côté, l’actrice marocaine Siham Assif, membre du jury de cette édition, a souligné que les performances théâtrales de cette année ont été de grande qualité, que ce soit en termes de de décoration ou de thèmes présentés, notant que le jury s’est appuyé sur des critères précis, incluant les aspects artistiques et techniques.

La créativité constituait un critère important dans la sélection des lauréats, étant donné que d’appréciation ce festival est dédié aux jeunes talents théâtrales qui se distinguent par leur recherche et l’innovation.

La cérémonie de clôture de ce festival, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été marquée par la projection d’un film institutionnel sur les moments forts de cet événement.

Outre une exposition théâtrales, des certificats ont également été présentées pour tous les contributeurs au succès de cette édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page