A La Une

un vaccinodrome mobile à Ain Chock pour la vaccination des 12-17 ans

L’unité mobile de vaccination a été aménagée dans cet établissement scolaire qui compte plus de 400 élèves.

A cette occasion, le Wali de la région de Casablanca-Settat, Gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch, qui était accompagné du gouverneur de la préfecture d’arrondissement de Aïn Chock, Mounir Hammou, a visité le vaccinodrome mobile afin de s’informer du déroulement de cette opération de vaccination.

Le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Casablanca-Settat, Abdelmoumen Talib, a souligné dans une déclaration à la presse, la portée de cette initiative qui contribuera à l’accélération du rythme de vaccination de cette catégorie d’élèves.

Lire aussi. Covid-19: une pétition contre la vaccination des enfants dépasse les 37.000 signataires

Il a noté que la vaccination des élèves au niveau de la région Casablanca-Settat se déroule depuis son lancement dans de bonnes conditions.

Il a ajouté que les autorités avaient prévu initialement 58 centres de vaccination pour les élèves mais au vu de la forte affluence, 128 centres de vaccination supplémentaires ont été déployés grâce au soutien des autorités sanitaires et territoriales.

La directrice provinciale de l’éducation et de la formation de Aïn Chock, Latifa Lamalif, a indiqué dans une déclaration à la MAP que cette opération se déroule dans de bonnes conditions, notant que l’installation de ce vaccinodrome mobile avec le concours du ministère de la Santé, a pour but de faire bénéficier les élèves de 12 à 17 ans de l’opération de vaccination face à la demande croissante de vaccination pour cette tranche d’âge.

Avec MAP
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page