A La Une

Retrait des Casques bleus gabonais suite à des accusations d’abus sexuels

L’ONU a retiré quelque 450 Casques bleus gabonais de sa force de maintien de la paix en Centrafrique, suite à des accusations d’exploitation et d’abus sexuels, a annoncé, mercredi, le ministère gabonais de la Défense.

“Ces dernières semaines, des faits d’une particulière gravité, contraire à l’éthique militaire et à l’honneur des armées, commis par certains éléments des bataillons gabonais (…) ont été rapportés”, souligne le ministère de la défense dans un communiqué.

“Suite aux nombreux cas d’allégations d’exploitation et d’abus sexuels en cours de traitement, l’ONU a décidé le retrait du contingent gabonais de la Minusca”, la mission de l’ONU en Centrafrique, ajoute la même source.

Une enquête a été diligentée à Libreville, précise le communiqué.

La Minusca a été déployée par l’ONU en avril 2014 pour tenter de mettre fin à la guerre civile qui a suivi un coup d’Etat l’année précédente contre le président François Bozizé.

La mission onusienne dispose de quelque 15.000 personnels dans ce pays d’Afrique centrale, dont 14.000 en uniforme, avec pour mission prioritaire la protection des civils.

Avec MAP

Avec MAP
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page