Culture

53è FNAP à Marrakech : L’art amazigh captive le public au Palais Bahia

Marrakech – Le Palais Bahia à Marrakech a abrité, samedi soir, dans le cadre de la 53è édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP), une soirée thématique consacrée à “Ahouach du Haut Atlas”, occasion pour le public avide de découverte, de renouer avec cet art ancestral aux chants et sonorités envoûtantes.

Dans une ambiance festive et une liesse générale,  le public présent a pu rencontrer des artistes talentueux, dans ce somptueux palais qui, grâce à ses lumières tamisées et à son architecture majestueuse, a offert un cadre intimiste et envoûtant, idéal pour apprécier pleinement les performances artistiques programmées le long de cette soirée.

Les costumes ornés de broderies fines et les instruments traditionnels, tels que les bendirs et les flûtes ont transporté le public dans un voyage sensoriel à travers les montagnes, les vallées et les oasis de cette partie du territoire national. Une véritable immersion au coeur de l’âme profonde de la culture amazighe s’est offerte ainsi aux festivaliers.

La soirée a démarré avec le groupe “Tidili”, dont les danseurs ont captivé l’audience par leurs mouvements spontanés et parfaitement synchronisés.

Une occasion inédite pour le public présent parmi les Marrakchis et les visiteurs de la Cité ocre de découvrir la beauté et la singularité des costumes colorés portés par les artistes. Un voyage également garanti au coeur de la profondeur symbolique des traditions ancestrales du Haut Atlas.

Ensuite, la troupe de Sidi Ali Saouleh a succédé sur scène, le temps de gratifier les festivaliers de chants poignants et de rythmes magiques, transportant les spectateurs dans les vastes étendues du Haut Atlas.

Par la suite, c’était à Ahouach Aoulouz d’offrir au public une performance mémorable, marquant le rythme avec une précision hypnotique et une énergie vibrante grâce à des artistes talentueux combien fiers de participer à ce festival qui célèbre et perpétue leur patrimoine culturel unique et précieux.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Abdellah Nait Lhaj, Maâlem de la troupe d’Ahouach Aoulouz a exprimé sa gratitude et sa fierté de partager cet art ancestral avec un public aussi passionné et réceptif.

“C’est un honneur pour nous de représenter notre région et de voir que nos traditions sont vivement appréciées et à leur juste valeur par le public, au sein de ce cadre historique et prestigieux du Palais Bahia”, s’est-il félicité sur un ton de joie et de fierté.

Cette soirée au Palais Bahia a non seulement été une célébration de la musique et de la danse, mais aussi un hommage à la richesse et à la singularité de la culture amazighe.

Organisée en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, la wilaya de la région Marrakech-Safi, et plusieurs autres partenaires, cette édition se distingue par l’aménagement de deux scènes de spectacles, à savoir la Place Jemaâ El Fna et la Place Jnan El Harti, ainsi que par le choix pour la première fois du Palais Bahia, pour organiser des “Soirées Thématiques”.

L’un des moments forts de cette nouvelle édition, est l’organisation d’une soirée internationale, mettant en avant des groupes artistiques chinois, indonésiens et marocains, ainsi qu’un segment spécial intitulé “Les Nuits des Étoiles”, qui rend cette année hommage à l’artiste et compositeur Nouaman Lahlou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page