Économie

44% des adultes Marocains ont un compte financier formel

21 mars 202321 mars 202330

Rabat – Une proportion de 44% des adultes marocains a accès à un compte financier formel (ouvert auprès d’une institution financière formelle ou d’un fournisseur de services d’argent mobile), contre 29% seulement en 2017, selon la base de données Global Findex (2021) de la Banque mondiale,

Le Maroc dispose depuis 2019 d’une Stratégie nationale pour la finance inclusive (SNIF), lancée en 2019 et pilotée conjointement par Bank Al-Maghrib (la banque centrale) et le ministère de l’Économie et des Finances, et qui cible un taux d’inclusion financière de 50% en 2023 et de 75% en 2030.

En revanche, environ 15 millions d’adultes au Maroc ne sont toujours pas bancarisés, l’inclusion financière des segments traditionnellement mal desservis reste donc un enjeu important dans le pays.

À titre d’exemple, 56% des hommes, contre seulement 33% des femmes, possédaient un compte en 2021.

Ces chiffres représentent certes une augmentation par rapport à 2017, où 41% des hommes et 17% des femmes disposaient d’un compte, mais cela montre aussi que l’écart de 23 points de pourcentage entre les hommes et les femmes n’a pas changé durant cette période.

Parallèlement, seulement 6% des adultes marocains déclarent posséder un portefeuille électronique (e-wallet).

C’est dans ce contexte qu’intervient la visite de Sa Majesté la Reine Máxima Zorreguieta des Pays-Bas, en sa qualité de Mandataire spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la promotion de services financiers accessibles à tous qui favorisent le développement (UNSGSA).

Une visite axée sur les innovations technologiques financières, la finance verte et inclusive, et le développement de systèmes de paiement numériques favorisant l’inclusion financière, et qui a pour objectif de promouvoir une plus grande avancée des progrès accomplis ces dernières années par le Maroc dans le domaine de l’inclusion financière.

Au cours de la première journée de sa visite, la Reine a également rencontré le directeur général d’une épicerie de digitalisation pour la commercialisation de ses produits, en plus d’une réunion avec un groupe d’entreprises fin-techs.

Lors des réunions et des discussions, la Mandataire spéciale insistera sur les investissements essentiels qui aideront à lancer le marché des paiements numériques au Maroc, et également la manière dont le secteur des fin-techs peut progresser davantage au Maroc.

La Reine aura également des rencontres avec des responsables marocains, ainsi que des dirigeants clés des secteurs public et privé afin de discuter des possibilités de promouvoir la finance inclusive au Maroc et de collaborer dans ce domaine.

Le Maroc est considéré comme un leader de la finance durable, ayant notamment publié une feuille de route pour aligner le secteur financier marocain sur le développement durable.

Cette visite est la première effectuée par la Reine Máxima au Maroc en tant que Mandataire spéciale.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page